Hamid El Shari حميد الشاعري Biographie, Photos et Vidéos

Abdel Hamid Ali Ahmed El Shari, plus connu sous le nom de Hamid El Shari, est né le 29 Octobre 1961 à Benghazi, au Libye.

C’est après avoir longtemps étudié l’aviation en Angleterre que Hamid El Shari s’en va au Caire afin d’étudier la musique au début des années 70. Volontairement exilé de son pays après avoir vu le président Kadhafi brûler publiquement un instrument de musique occidentale, Hamid El Shari s’installe de façon permanente en Egypte en 1974. C’est dans ce pays d’adoption que Hamid El Shari va débuter sa carrière musicale.

Hamid El Shari est l’un des précurseurs de la musique Al-Jil (nouvelle génération). Des musiques qui allient entre occident et orient pour des rythmes de danse pop entrainants.

En 1983, Hamid El Shari sort son premier album « Ayounha » grâce à l’aide de son ami Wahid Hamdi qui propose, en cachette, les titres de Hamid El Shari au producteur égyptien Hani Tabit.

L’album n’a absolument aucun succès et sombre rapidement dans le marché du disque. Cet échec, preuve que le public égyptien de l’époque n’est visiblement pas prêt à adopter le style Al-Jil, affecte fortement Hamid El Shari, au point que le jeune homme envisage d’arrêter complètement la musique, de retourner auprès de son père qui fut toujours contre son choix artistique et reprendre les études d’aviation. Cependant, autour de lui, Hamid El Shari trouve des gens qui croient en sa bonne étoile et le soutiennent complètement, ce qui redonne confiance au chanteur.

C’est ainsi que, une année après, Hamid El Shari sort un second album titré « Raheel » sur lequel figure le titre « Win Ayamk Win ». Cette fois-ci, Hamid El Shari commence à se faire un nom en Egypte et bientôt, enregistre un troisième album intitulé « Sinin ».

A partir de là, la carrière de Hamid El Shari prend enfin de l’élan et son nom se propage au-delà de l’Egypte jusqu’à acquérir une réputation dans le monde arabe à part entière.

Avec près d’une vingtaine d’albums à son actif, dont on citera « Jana » en 1988, « Hikaya » en 1990, « Lawin » en 1994, « Ghazali » en 2000 ou encore « Rouh Al Samara » en 2006, Hamid El Shari est considéré comme l’un des artistes les plus talentueux de sa génération.

Hamid El Shari est le fondateur de la maison de disque free-music qu’il a créée afin de donner leur chance aux nouvelles voix d’aujourd’hui et de demain.

Hamid El Shari حميد الشاعري Pictures

Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري
Hamid El Shari حميد الشاعري