May Kassab مي كساب Biographie, Photos et Vidéos

May Kassab est née le 8 Décembre 1981, à Tanta, d’un père avocat et d’une mère institutrice, tous deux grands mélomanes et fans de bonne musique arabe. Très jeune, May chante dans la chorale de l’école, comme le fit sa sœur ainée avant elle, et s’adonne aussi au théâtre avec ses amis en montant sur les planches pour quelques pièces.

C’est avec la bénédiction de son père, grand supporter du talent inné de sa benjamine, que May fait sa première apparition à la télé locale mais non en temps que chanteuse.

May entre à l’université de musique de Zamalek, au Caire. Auprès de ses professeurs et de ses camarades de classe, May rêve de devenir une grande star de la chanson alors que tous ceux qui l’entendent chanter ne tarissent pas d’éloges à l’égard de sa voix.

Motivée et déterminée, May commence alors à doucement faire son chemin dans le milieu tout en acquérant la maîtrise dont elle manque encore. Ainsi, May Kassab enchaine les performances dans les hôtels tels que le Sheraton, au Caire, dans lesquels elle se fait employer.

May Kassab fait la rencontre de Majd Al Kasem par l’intermédiaire d’un ami qui  joue du piano pour l’artiste. Malgré le fait qu’elle soit malade, la voix de May plait immédiatement à Majd Al Kasem qui lui demande de revenir quand elle sera plus reposée. Le lendemain, May revient et offre une performance vocale des plus remarquables. Conquis, Majd Al Kasem lui demande de prêter sa voix à la chanson « Ghamad Eneik » (ferme les yeux). Le duo est un des plus grands succès de la chanson arabe depuis près de 5 ans et le nom de May Kassab commence à se faire connaître partout dans le Moyen-Orient.

Malgré sa consécration, la chanteuse disparaîtra des ondes et écrans pendant trois ans. A cause d’un producteur peu scrupuleux qui ne tient pas à la voir s’éloigner de lui, May Kassab n’enregistre aucun album durant cette période. Finalement, frustrée de cette retraite forcée et véritablement anxieuse que le public qui l’a découverte sur « Ghamad Eineik » ne l’oublie à jamais, May Kassab décide de se trouver un nouveau producteur.

May Kassab apparait au Festival de la Chanson du Caire en 2000 en duo avec un camarade d’université nommé Ibrahim pour la chanson dédiée à la Palestine « Fedaky Ya Qods ». May enregistre également un autre titre pour la terre sainte auprès de Warda Adaweyya intitulé « Min Ardena » dont le clip vidéo a remporté le prix du meilleur clip de l’année 2003 à Sharm El Cheikh.  La même année, May Kassab prête sa voix à la bande son du film « Ezzay Tekhalli Lbanat Tehebbak »  avec la chanson « Khod Kol Shea » (Prends tout).

Cependant, aucun label n’approche la belle diva. C’est donc un soir tout ce qu’il y a de plus anodin qu’un homme, assis parmi l’audience d’un palace où May Kassab se produit, approche la chanteuse à la fin de sa prestation et lui propose de financer son tout premier album.

C’est donc, enfin, en 2005 que sort l’album « Haga Teksef » qui inclut le titre bestseller « Shyl Dah Mn Dah» pour lequel May Kassab enregistre un clip vidéo réalisé par Yaser Samy. La même année, May participe à l’album « Garh El Ehsas », destiné aux pays du Golf, en enregistrant les chansons « Ahakaza Al Hob » et « Ah Yana Yana »

En 2007, May Kassab offre un nouvel opus à ses fans ; « Ahla Min al Kalam » (Plus doux que les mots).

May Kassab délaisse un peu la chanson de 2007 à 2009 afin de se consacrer à sa deuxième passion : le cinéma. Elle joue ainsi dans plusieurs productions telles que « Khalij No3ma », « Al Farh »  ainsi que la version égyptienne de « Cabaret ».

May Kassab مي كساب Pictures

May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب
May Kassab مي كساب